Le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation, „Horizon 2020“, promeut des moyens de résoudre les enjeux sociétaux tels que le changement climatique. Le projet récemment lancé „RES-DHC„, abréviation de „Renewable Energy Sources in the District Heating and Cooling“, se concentrera sur l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le chauffage et froid à distance dans les années à venir. Ce projet vise à soutenir les acteurs clés tels que les acteurs industriels et les décideurs politiques dans la réalisation des objectifs spécifiques du projet. Le projet se concentre en particulier sur l’objectif d’augmenter la part des énergies renouvelables dans les systèmes de chauffage urbain. Dans six régions modèles, le projet recueille actuellement des expériences sur la meilleure façon de réussir la transformation des systèmes de chauffage urbain. L’objectif est de former les acteurs tout au long de la chaîne de valeur et de les mettre en réseau les uns avec les autres. Le transfert de savoir-faire et d’exemples de meilleures pratiques des régions modèles devrait permettre d’accroître la reproductibilité des résultats des projets et de maximiser leur impact.

15 partenaires de 8 pays ont uni leurs forces, dont des instituts de recherche, des entreprises et des villes d’Allemagne, de Suisse, d’Autriche, de France, de Pologne et du Danemark, ainsi que l’organisation faîtière européenne EuroHeat & Power basée à Bruxelles, en Belgique.

Les partenaires suisses Planair SA et Verenum AG auront l’opportunité de renforcer le développement du marché des solutions renouvelables pour le chauffage urbain en Suisse. La première phase du projet a déjà commencé avec l’analyse des conditions cadres actuelles. Des études de cas, des informations destinées aux opérateurs de chauffage urbain sur les possibilités de financement, le développement d’outils d’aide à la décision et des activités éducatives font partie des mesures prévues dans le projet. En outre, un groupe de suivi sera créé pour le projet, auquel tous les acteurs du marché intéressés sont invités à participer. Plusieurs acteurs importants de la branche ont déjà confirmé leur intérêt.

Selon la stratégie énergétique 2050 de la Confédération, une contribution importante est attendue des réseaux thermiques dans les zones urbaines. Le secteur du chauffage doit être décarbonisé pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et les objectifs du Conseil fédéral pour 2050 (zéro émission nette). «Afin d’atteindre zéro émission nette, les réseaux thermiques doivent donc également être exploités sans CO2. L’échange d’informations avec d’autres pays devrait donner une impulsion à l’expansion plus rapide des réseaux thermiques sans CO2», souligne Daniel Binggeli, en charge des réseaux de chauffage à distance à l’OFEN.

Fabien Lüthi, communication OFEN

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...
0 Kommentare

Dein Kommentar

An Diskussion beteiligen?
Hinterlasse uns Deinen Kommentar!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .