Cette semaine, la 64e Conférence générale (GK) de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a lieu à Vienne du 21 au 25 septembre 2020. La réunion se déroule malgré la pandémie du COVID-19, pour cette raison, aucun délégué venant de Suisse n’y participe. Notre pays est physiquement représentée par la délégation se trouvant continuellement à Vienne. C’est pourquoi le chef de la délégation de l’OFEN, le directeur Benoît Revaz, qui a reçu le titre de secrétaire d’État pour la durée de la conférence, a enregistré un message vidéo (ci-dessous) pour présenter les principaux enjeux nationaux de la Suisse:

  • La Suisse s’est engagée à renforcer la sûreté nucléaire dans le monde entier. Elle s’engage à un examen efficace et transparent des rapports nationaux, d’une part, et à un échange international des meilleures pratiques, d’autre part.
  • Un autre domaine important est la sécurité des matières nucléaires. La Suisse se félicite de la tenue de la première conférence d’examen des parties à l’amendement de la Convention sur la protection physique des matières nucléaires (CPPNM/A). À notre avis, la tenue régulière de conférences d’examen renforcerait le régime international de sécurité nucléaire. La Suisse jouera un rôle actif en mettant à disposition un des vice-présidents.
  • La Suisse se félicite des activités de l’AIEA en matière de vérification et de supervision du Plan d’action global conjoint – JCPOA. Le maintien de cet accord est essentiel tant pour la sécurité régionale et internationale que pour le régime international de non-prolifération. La Suisse réitère ses regrets face aux récents développements qui mettent en péril le maintien de l’accord, notamment le retrait de l’accord et la réintroduction de sanctions par les États-Unis, ainsi que les mesures prises par l’Iran en réponse. Nous appelons l’Iran à se conformer à nouveau pleinement à ses obligations en vertu de l’accord. Les préoccupations existantes doivent être traitées par des efforts diplomatiques et un consensus. La coopération continue de l’Iran avec l’AIEA est essentielle. En ce sens, nous nous félicitons de la récente décision de l’Iran d’accorder à l’AIEA l’accès à deux sites dans le cadre de son accord de garanties.

A la suite du Conseil général de cette année, à partir du 28 septembre 2020, la Suisse sera membre du Conseil des gouverneurs de l’AIEA (BoG) pour trois ans. L’ambassadeur Benno Laggner, représentant permanent de la Suisse auprès de l’AIEA et de la Commission préparatoire de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (PrepCom CTBTO). Avec le GK, cet organisme est l’organe politique directeur de l’AIEA.

Ralf Straub, spécialiste international de l’énergie nucléaire, OFEN

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...
0 Kommentare

Dein Kommentar

An Diskussion beteiligen?
Hinterlasse uns Deinen Kommentar!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .