Le programme EU4Energy soutient 11 pays voisins d’Europe, du Caucase et d’Asie centrale dans leurs efforts pour développer une politique énergétique sûre et durable, en collaboration avec l’Agence internationale de l’énergie (AIE). C’est dans ce cadre que la politique énergétique de l’Azerbaïdjan a été soumise à un audit approfondi, similaire à celui que conduit l’AIE auprès de ses pays membres.

L’Azerbaïdjan est un pays producteur de pétrole et de gaz, dont l’économie dépend principalement des exportations d’énergies fossiles. L’approvisionnement énergétique y est à 98% d’origine fossile, et les prix de l’énergie y sont parmi les plus bas de la région. L’Azerbaïdjan a ratifié l’accord de Paris en 2016, et un projet de plusieurs lois sur l’énergie est en cours.

Sortir des énergies fossiles est un défi quotidien pour ce pays qui n’a pas encore 30 ans d’existence.  Après la dislocation de l’Union soviétique, la République d’Azerbaïdjan a proclamé son indépendance en 1991. Le pays est situé dans le Caucase du sud, bordé par la mer Caspienne à l’est, la Turquie, la Géorgie et l’Arménie à l’ouest, la Russie au Nord et l’Iran au sud. Son économie a subi un fort ralentissement au départ, avant de progresser de nouveau à partir de la fin des années 1990. Environ la moitié des dix millions d’habitants que compte le pays habitent la région de Bakou.

L’audit approfondi de la politique énergétique de l’Azerbaïdjan s’est déroulé du 17 au 21 février 2020. L’équipe d’évaluation était constituée de représentants du programme EU4Energy, de l’AIE, de pays voisins (Géorgie, Ukraine, Moldavie, Biélorussie et Ouzbékistan), du Royaume-Uni et de Suisse. L’équipe d’évaluation a remis ses recommandations au terme d’une semaine d’auditions de représentants des acteurs de la politique énergétique azérie, notamment le ministère de l’Énergie, le ministère de l’Environnement, les entreprises de production et de distribution d’énergie, les ONG et différentes parties prenantes.

Afin de réaliser une transition vers un approvisionnement sûr et durable, l’équipe d’évaluation a transmis au gouvernement d’Azerbaïdjan une série de recommandations. Celles-ci incluent notamment le développement d’une stratégie à long terme impliquant tous les acteurs privés et publics, la finalisation rapide de la législation actuellement en projet, la mise en place de tarifications basées sur le prix du marché et reflétant tous les coûts d’approvisionnement, ainsi que l’encouragement de la création des capacités et des compétences nécessaires à la mise en place d’une stratégie à long terme.

Paule Anderegg, spécialiste industrie et services OFEN

Vue à Bakou

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...
0 Kommentare

Dein Kommentar

An Diskussion beteiligen?
Hinterlasse uns Deinen Kommentar!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .