?

Le 16 mars 2020, le Conseil fédéral avait déclaré la situation extraordinaire afin de ralentir la poursuite de la propagation du virus corona. Depuis lors, la vie publique en Suisse est au point mort, temporairement jusqu'au 19 avril 2020. Les gens restent chez eux, beaucoup travaillent dans leur bureau à domicile et les écoles sont fermées. Les magasins qui ne vendent pas de nourriture ou de produits de consommation courante sont fermés, tout comme les restaurants, les bars et les entreprises de divertissement et de loisirs. Les fermetures d'usines, le chômage partiel et le transfert de nombreuses activités vers le monde numérique ont un impact sur la consommation d'électricité dans notre pays. L'enquête informelle menée la semaine dernière par l'Office fédéral de l'énergie auprès d'une soixantaine d'entreprises suisses d'approvisionnement en énergie montre les premières tendances : la consommation d'électricité a sensiblement diminué dans de nombreuses régions.

Près de la moitié, soit 28 entreprises de fourniture d'énergie, ont répondu à l'enquête. L'évaluation est basée uniquement sur les informations fournies par les participants et ne constitue donc pas une statistique officielle. De plus, il est trop tôt pour faire des analyses significatives. Néanmoins, de premières tendances se dessinent.

Pas de problèmes d'approvisionnement

La bonne nouvelle d'abord : il n'y a pas de problèmes d'approvisionnement. La production, l'achat et la distribution d'électricité se déroulent actuellement sans problème. Les fournisseurs d'énergie doivent relever le défi de surveiller spécifiquement leurs prévisions de consommation quotidienne d'électricité et de les ajuster si nécessaire. Très occasionnellement, des goulets d'étranglement dans l'approvisionnement sont signalés pour les matériaux d'assemblage ou les composants électroniques.

Des services publics bien préparés

Le fait que l'approvisionnement en électricité continue de fonctionner sans problème malgré les mesures strictes de l'OFSP est dû à la bonne préparation des fournisseurs d'énergie. Ils ont mis en œuvre les plans d'urgence et de lutte contre la pandémie qu'ils avaient préparés pour les infrastructures et les installations critiques. Dans de nombreux endroits, une task force est en activité, qui analyse constamment la situation et adapte les mesures opérationnelles si nécessaire. Outre l'utilisation généralisée des bureaux à domicile, ces mesures comprennent également le fractionnement des équipes en termes de temps et d'espace, la réduction des équipes, la mise en service d'un site supplémentaire pour le centre de contrôle du réseau, ou encore la hiérarchisation et le report éventuel des chantiers. Le contact avec les clients se fait exclusivement par voie numérique, par téléphone ou à des guichets spécialement protégés. Un fournisseur d'énergie indique qu'il a l'intention de renoncer à la lecture des compteurs en avril, car nombre de ses releveurs appartiennent au groupe à risque des plus de 65 ans.

De grandes différences régionales dans les ventes d'électricité

Les effets des mesures liées au corona virus varient beaucoup d'une région à l'autre. Les fournisseurs des zones urbaines et de nombreux clients industriels et commerciaux font état d'une baisse des ventes d'électricité de 10 à 20 % pendant la journée, les jours ouvrables. Le déclin est particulièrement sévère dans les régions touristiques, avec une baisse de 30 à 50%. Le week-end et la nuit, les différences sont plus faibles que pendant les heures "normales". Mais là aussi, il existe des différences régionales frappantes.

Seuls 19 services publics communiquent des chiffres concrets, tandis que les autres décrivent le déclin comme frappant, significatif ou - dans les zones plus rurales - comme n'ayant guère changé dans l'ensemble, bien qu'avec une augmentation des ménages et une diminution des clients professionnels. Le temps plutôt chaud a également joué un rôle important : on estime que la moitié de la baisse de la consommation d'électricité est due au temps chaud, l'autre moitié à la couronne.

Report de la date

Certains services publics signalent un changement important dans le déroulement de la journée. Leur pic de consommation d'électricité s'est déplacé de midi à soir, entre 19 et 20 heures. D'autres observent une charge remarquablement plus faible, surtout le matin, tandis que d'autres encore ne signalent aucun changement dans le profil quotidien, mais parlent d'une courbe globale plus plate. Les déclarations de certaines entreprises de services publics sur la production d'électricité des centrales solaires privées sont également intéressantes. En raison du beau temps, une grande partie de l'électricité y a été produite pour la consommation propre et, par conséquent, moins d'énergie a été tirée du réseau. Ce fait est également plus visible aujourd'hui qu'en temps "normal", étant donné que les ventes d'électricité sont généralement plus faibles.

Marianne Zünd, responsable Médias et politique, Office fédéral de l'énergie

Merci beaucoup à : a.en Aare Energy SA, AEW Energy SA, Alpiq, Arbon Energy SA, FMB, CKW, Elektrizitätswerk des Kantons Schaffhausen AG, Elektrizitätswerk Schwyz AG, Elektrizitätswerk Zermatt AG, Energie Service Biel/Bienne, Energie Thun AG, Energiepool Freiamt, Eniwa AG, ewl, ewz, Coopérative Elektra Jegenstorf, Groupe E SA, IB Wohlen AG, IWB, Kernkraftwerk Gösgen-Däniken AG, repower, SH Power, SIG, Stadtwerke Winterthur, Stadtwerke Wetzikon, Technische Betriebe Weinfelden AG, Verband Aargauischer Stromversorger, WWZ Energie AG

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne 3 Vote(s), Durchschnitt: 4,67
Loading...
2 Kommentare
  1. ueli Kramer
    ueli Kramer sagte:

    ich hoffe nicht, dass jetzt alle implizit das Gefühl haben hiermit sei auch dem Klima geholfen. Klar ist, dass aktuell durch die zu erwartende Rezession das Klima profitiert aber die aktuelle Krise lenkt auch davon jetzt konsequent eine nachhaltigere Wirtschaftsform zu etablieren oder auf Cleantech zu setzen…

    Antworten

Trackbacks & Pingbacks

  1. […] Bundesamt für Energie (BfE) führte in der letzten Woche eine informelle Umfrage bei rund 60 schweizerischen Energieversorgungsunternehmen (EVU) durch. Rund die Hälfte der […]

Dein Kommentar

An Diskussion beteiligen?
Hinterlasse uns Deinen Kommentar!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .