?

L’année dernière, le nombre d’installations de chauffage suisses utilisant du bois a diminué de 2%, ce qui représente 11’500 installations en moins en une année. La baisse de l’utilisation de cette source d’énergie neutre en CO2 n’est pas inquiétante, car elle concerne principalement des petits modèles de chauffage dans les maisons individuelles. Alors que les grosses installations fonctionnant au bois sont en augmentation dans notre pays. Les chauffages à distance utilisant du bois sont par exemple en augmentation.

Les chiffres 2018 publiés dans la statistique de l’énergie bois montrent que les installations automatiques, qui n’ont pas besoin de l’intervention de l’homme pour enclencher la combustion, sont en augmentation. La disparition des anciennes versions et les changements au niveau de l’énergie bois ont amené à une diminution de près de 20% de la puissance nominale installée des chauffages (de tout type) en comparaison de celle de 1990.

L’efficacité améliorée des formes de combustibles de bois comme le pellet ou les gros copeaux permet de gagner en efficacité et ainsi de produire plus d’énergie avec moins de combustible.

Le bois utilisé comme énergie en Suisse se répartit de la manière suivante: 59% de bois à l’état naturel, 17% de résidus de bois, 11% de granulés de bois et 13% de bois de récupération. La partie transformée en électricité de cette matière première neutre en CO2 s’est élevée en 2018 à 488 GWh (5%).

L’évolution de l’énergie bois suit la volonté affichée de l’OFEN de se tourner vers une production d’énergie qui est renouvelable et nationale. L’arrivée des pellets et l’automatisation des moyens de chauffage rendent cette source d’énergie indigène attrayant.

Retrouvez la statistique de l’énergie du bois version 2018 sur le site internet de l’Office fédéral de l’énergie.

Fabien Lüthi, spécialiste en communication OFEN

 

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...
0 Antworten

Hinterlassen Sie einen Kommentar

Wollen Sie an der Diskussion teilnehmen?
Wir freuen uns über Ihren Beitrag!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .