Pour les ramoneurs, la suie est un dépôt qu’il convient d’éliminer par brossage afin d’éviter les feux de cheminée. Pour les médecins, il s’agit d’une poussière fine nocive pour les poumons. Elle représente encore autre chose pour les chimistes: pour eux, la suie est une accumulation de molécules carbonées. Les particules ainsi produites sont le résultat de processus de formation de suie complexes dans le cadre d’une combustion. Dans un projet de recherche financé par l’OFEN, les chimistes de l’Institut Paul Scherrer de Villigen (AG) ont étudié les premières étapes de ce processus. Les résultats de la recherche fondamentale pourraient aboutir sur des moteurs à combustion plus propres à moyen terme et contribuer à la production de biocarburants. 

Lisez l’article spécialisé complet (aussi en allemand): «Comment la suie apparaît».

Benedikt Vogel, sur mandat de l’OFEN

 

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...
0 Kommentare

Dein Kommentar

An Diskussion beteiligen?
Hinterlasse uns Deinen Kommentar!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .