?

Régulièrement, l’OFEN délègue des employés à participer pour l’Agence internationale de l’énergie (AIE) à des évaluations en profondeur du fonctionnement d’un des 36 pays membres dans le domaine de l’énergie. Lorsque l’on m’a demandé d’être expert pour l’Irlande, je me suis dit pourquoi pas! Je me réjouissais de partir à la découverte du fonctionnement énergétique de ce pays.

Durant cinq jours, en compagnie de 10 autres collègues venus principalement de la communauté européenne, nous avons effectué une revue en profondeur de la politique énergétique irlandaise, où nous devions analyser les points suivants:

  • revue générale de la stratégie énergétique
  • électricité, énergies renouvelables
  • efficacité énergétique (mon domaine)
  • climat et environnement, technologie
  • innovation, pétrole et gaz

L’Irlande dépend aujourd’hui fortement du pétrole pour produire de son énergie. L’objectif du gouvernement est de faire baisser de 20% les émissions CO2 et d’augmenter de 20% l’efficacité énergétique d’ici 2020 (basé sur l’année 2005). Même si sur le papier l’Irlande dispose de plusieurs mesures planifiées pour décarbonater le secteur de l’électricité du chauffage et des transports:

  • suppression du charbon et de la tourbe pour le chauffage et la production d’électricité
  • promotion des pompes à chaleur (170’000 pompes installées d’ici 2027)
  • développement du marché des voitures électriques (taxes et infrastructures)
  • passage au niveau national au smart meter (compteur intelligent)

L’Irlande est en route pour manquer son objectif. Notre travail visait à évaluer ce qui avait été fait jusqu’à maintenant et de proposer des solutions. L’apport de nos connaissances helvétique s’est principalement orienté autour de l’efficacité énergétique.

Cette expérience a été enrichissante, la stratégie de l’Irlande pour l’efficacité énergétique est très intéressante. Les rencontres effectuées dans le cadre des présentations ont été très positives. Malheureusement, je n’ai pas eu un gros aperçu de ce qu’il se passait concrètement dans le pays. Nous sommes restés principalement dans notre salle de réunion à Dublin durant les cinq jours de travail intensif et nous n’avons pas pu visiter d’installation énergétique. Cependant, j’ai beaucoup appris en peu de temps tout en pouvant faire part de mon expérience.

Notre rapport sera maintenant repris par l’AIE et la version finale sera remise aux autorités irlandaises en décembre prochain.

Richard Phillips, section Appareils et appels d’offres publics

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne 2 Vote(s), Durchschnitt: 3,50
Loading...
0 Antworten

Hinterlassen Sie einen Kommentar

Wollen Sie an der Diskussion teilnehmen?
Wir freuen uns über Ihren Beitrag!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .