Move !


Ce sourire, c’est celui de Walter Steinmann, Directeur de l’OFEN, après la démonstration « pied au plancher » de ses qualités de pilote au volant de la Hyundai ix35 Fuel Cell. Ce véhicule est disponible sur le marché depuis plus de trois ans. Pourtant, jusqu’ici, seuls quatre de ces véhicules ont trouvé preneurs en Suisse. Le problème ? Citez-moi donc l’ensemble des stations-service distribuant de l’hydrogène en Suisse1 !

Les choses évoluent cependant dans ce domaine. Preuve en est l’inauguration, ce lundi, du démonstrateur de la mobilité du futur « move » à Dübendorf. Ce projet de l’EMPA, en collaboration avec le PSI, l’EPFZ et Atlas Copco, et soutenu par le programme Pilote et de démonstration de l’OFEN ainsi que la Ville de Dübendorf, transpose dans la réalité la vision d’une production décentralisée de carburants à partir d’électricité d’origine renouvelable et de leur utilisation. Dans le cadre de ce projet, une installation de production d’hydrogène d’une puissance de 200 kW et d’une capacité de près de 3 kg H2/h, un compresseur et un stock d’hydrogène à haute pression ainsi qu’une station de recharge à 350 et 700 bar ont été construits, de même qu’un mélangeur permettant d’enrichir du gaz naturel ou du biogaz avec de l’hydrogène jusqu’à 25 vol%. En parallèle, des véhicules utilitaires fonctionnant à l’hydrogène ou au HCNG (mélange de gaz naturel et d’hydrogène) ont été développés. Un engin de nettoyage des rues à pile à combustible alimentée à l’hydrogène sera notamment en service pour deux ans à Dübendorf afin d’en éprouver la performance en mode opérationnel. Au-delà de l’optimisation des technologies de transformation et de stockage de l’énergie, move a pour vocation de démontrer quel type de traction et de carburant est le mieux adapté selon le type de mobilité considéré. Les premiers résultats sont attendus dans un an.

1Elles sont actuellement au nombre de trois (toutes relevant encore du domaine privé) :

Deux autres stations de recharge à hydrogène sont actuellement en cours de planification, l’une en Romandie, l’autre en Suisse alémanique.

Yasmine Calisesi, section Cleantech

Photo: EMPA