, , ,

Encore trop souvent un «oui, mais…» pour le solaire


Globalement, l’énergie solaire est plutôt bien acceptée et de plus en plus d’installations couvrent nos toits helvétiques. Mais voilà, il y a encore trop souvent un «oui, mais…», une part de scepticisme ou carrément des arguments contre. Des idées reçues qui datent d’un autre temps bien révolu.

Les arguments divergent et on ne peut évidemment pas convaincre tout le monde. Mais faisons tout de même le point et basons-nous sur des faits, plutôt que sur des préjugés erronés. C’est ce que propose la publication «Éléments de base sur les préjugés concernant l’énergie solaire» (disponible en allemand uniquement: Grundlagen zu Vorurteilen gegenüber der Solarenergie).

On y apprend par exemple que le rayonnement solaire est plus que suffisant en Suisse pour couvrir une grande part de nos besoins en chaleur ou en électricité. Que même les petites installations ont du sens et qu’elles permettent de consommer une belle part de courant électrique produit sur son propre toit. Egalement que le coût des installations a baissé drastiquement et qu’elles sont devenus abordables et rentables. Ou alors que de nombreux progrès ont été fait en termes d’esthétisme et que tout est possible pour une intégration réussie.De plus, notons qu’il faut maximum quatre ans pour qu’une installation solaire produise l’énergie qui compensera l’énergie nécessaire à son cycle de vie, de sa fabrication à son recyclage en passant par le transport. Et non, les modules ne représentent pas un risque pour l’environnement ou pour l’être humain et ils se recyclent à plus de 80-90% étant composés majoritairement de verre.

Retrouvez les réponses à d’autres idées reçues et plus de détails dans le rapport, mais également de nombreuses informations utiles et outils sur la page web www.suisseenergie.ch/solaire de SuisseEnergie

Joëlle Fahrni, section Energies renouvelables

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne 2 Vote(s), Durchschnitt: 5,00
Loading...
1 Antwort
  1. Philippe Huber
    Philippe Huber sagte:

    Il ne s’agit pas seulement de préjugés mais surtout de doutes sérieux quand à la rentabilité finale de tels projets.
    Car autrement pourquoi Swisssolar demande t-elle des conditions cadres plus attractives pour de tels investissements?

    Antworten

Dein Kommentar

An Diskussion beteiligen?
Hinterlasse uns Deinen Kommentar!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .