, ,

Doubs franco-suisse: un monitoring intermédiaire qui montre déjà des résultats


Dans le cadre du suivi du règlement d’eau du Doubs franco-suisse, la 5ème réunion du comité de suivi environnemental s’est tenue le 16 novembre dernier à St-Ursanne (Jura). Réunissant les associations environnementales et de pêche suisses et françaises, les exploitants de centrales et les autorités, la séance a permis de faire un point d’étape concernant le monitoring environnemental du Doubs franco-suisse débuté en 2017 suite à la mise en place du nouveau règlement d’eau. Par rapport à des mesures initiées en 2004 déjà concernant la quantité de poissons, les résultats actuels montrent que la faune aquatique se porte mieux, les densités piscicoles sont plus fortes alors que la densité de la macrofaune benthique est réduite. Une analyse plus fine des résultats et l’intégration des campagnes de mesures à venir seront nécessaires pour confirmer ces tendances et distinguer clairement l’effet du nouveau règlement d’eau. Le rapport final du monitoring est prévu pour fin 2022 sur la base duquel un bilan sera effectué qui permettra d’émettre d’éventuelles recommandations d’optimisation de la gestion des débits.

Sur un sujet connexe concernant l’aménagement hydroélectrique binational du Châtelot, un film documentaire «Le Barrage du Châtelot, une entreprise, des hommes, un paysage» a été récemment réalisé par le Forum Transfrontalier Arc jurassien à La Chaux-de-Fonds. L’OFEN y a contribué par l’apport de données officielles et d’informations sur les discussions en cours pour le renouvellement de la concession dans un contexte plus large de coordination des trois ouvrages exploitant la force hydraulique sur le tronçon de 40 km du Doubs franco-suisse. La première de ce film documentaire a été diffusée à La Chaux-de-Fonds le 29 septembre dernier, en présence de différentes autorités et associations suisses et françaises.

Ses auteurs mettent à disposition le film jusqu’au 10 décembre pour les lecteurs d’energeiaplus. Une possibilité de découvrir ce barrage placé au fond d’une gorge le long du Doubs.

 

 

Alexandre Oberholzer, spécialiste force hydraulique à l’Office fédéral de l’énergie

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne 1 Vote(s), Durchschnitt: 5,00
Loading...
0 Kommentare

Dein Kommentar

An Diskussion beteiligen?
Hinterlasse uns Deinen Kommentar!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .