La barre des 100’000 installations solaires photovoltaïques (PV) en Suisse devrait être atteinte en 2020. Au cours de l’année 2018, ce sont près de 14’000 systèmes PV qui ont été raccordés au réseau, soit un toutes les 38 minutes. Cet essor, amorcé à la fin des années 2000, est en grande partie attribuable aux subventions fédérales et au déclin constant du prix de cette technologie.

Les aspects financiers ne constituent cependant qu’une partie de l’explication: l’adoption est un phénomène contagieux. Oui, si vos voisins installent des panneaux solaires sur leur toit, la probabilité que vous en fassiez de même augmente considérablement. Ces «effets de voisinage» ont été mesurés pour la première fois en Suisse dans le cadre du projet de recherche «Social Contagion in the Adoption of Renewables (SCAR)»  soutenu par l’OFEN.

Selon l’estimation des auteurs, la présence d’une installation supplémentaire dans un rayon de 1 km augmente le nombre d’adoptions de 0.13 par trimestre. En outre, plus une installation est proche et récente, plus elle est influente. Et cette contagion sociale ne se limite pas aux adoptions résidentielles: les entreprises suisses aussi sont touchées.

Au-delà de leur intérêt scientifique, les résultats invitent à la mise en place d’initiatives innovantes pour tirer parti de l’effet multiplicateur inhérent à la contagion: s’appuyer sur les mécanismes sociaux pourrait s’avérer un moyen bon marché et efficace d’accélérer la diffusion.

Les installations les plus visibles sont les plus contagieuses. Dès lors, pourquoi vouloir les rendre invisibles? Après tout, une installation peut être à la fois esthétiquement plaisante et parfaitement reconnaissable. En privilégiant les installations en façades (le potentiel est énorme), qui sont plus facilement observables des passants, le phénomène d’imitation pourrait être renforcé.

Les résultats de ce projet démontrent également que le bouche-à-oreille constitue un facteur clé de la contagion sociale. En discutant avec leurs voisins, les adoptants potentiels obtiennent certaines informations et une réassurance qu’ils ne peuvent trouver ailleurs. Aidons donc les presque 100’000 propriétaires d’installations PV à partager leur expérience, afin d’atteindre au plus vite la barre des 200’000.

Martin Péclat, Assistant-Doctorant, Université de Neuchâtel

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...
0 Kommentare

Dein Kommentar

An Diskussion beteiligen?
Hinterlasse uns Deinen Kommentar!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .