?

Bien que le photovoltaïque intégré au bâtiment ne soit pas une nouveauté, l’architecture solaire se développe et les applications se démultiplient. Mais il manque encore une culture de l’architecture solaire active.

Le troisième cahier thématique Solaris#03 de Hochparterre en partenariat avec SuisseEnergie montre que de nombreux acteurs travaillent pour que les bâtiments produisent leur propre énergie en respectant mieux l’environnement. Et ceci sans qu’il y ait nécessité de repenser l’architecture.

Solaris#03 présente des innovations technologiques et esthétiques de l’architecture solaire aux travers de projets et d’acteurs passionnés, qui mettent en lumière le potentiel architectural des toits et des façades. Les progrès scientifiques doivent maintenant être communiqués de manière vulgarisée, émotionnelle et artistique, afin de sensibiliser la population à l’architecture solaire. Le solaire ne doit plus être perçu comme technique, compliqué et inesthétique. Il est à présent matériau de construction et s’intègre parfaitement à l’architecture. On parle ici d’EPoG (pour « Energy Positive Glazing ») : la couverture standard non active est remplacée par le solaire, un élément actif qui crée de la valeur. Intégrer du solaire dans un projet de construction prend alors tout son sens et devient autant judicieux qu’harmonieux.

Le 3e volet de Solaris a été présenté le 25 juin à Lausanne et le 5 juillet à Canobbio. Tant dans le canton de Vaud qu’au Tessin, le programme de conférences a permis aux experts de présenter des exemples concrets d’architecture solaire et les solutions déjà disponibles sur le marché pour mettre en œuvre une technologie devenue esthétique. Les débats menés lors des tables rondes et les questions du public montrent cependant que certaines réticences doivent encore être levées pour que l’énergie solaire soit pleinement accueillie dans l’architecture. 

Le cahier thématique „Solaris#03“ est disponible en français, allemand et italien.

 

Joëlle Fahrni, section Energies renouvelables, OFEN

 

Source de photo: Katharina Wernli Photography

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...