?

La question en titre est une question que beaucoup de personnes se posent. L’Atlas des vents, un outil mis à disposition par l’Office fédéral de l’énergie permet aux particuliers, aux cantons et aux entreprises privées de se faire une idée de l’exposition au vent de chaque région grâce à un aperçu interactif. 

Après la première version de l’Atlas en 2016, les mesures ont été étoffées et les données ont été mises à jour grâce à 396 mesures locales des vents sur le long terme. Avec quatre fois plus de données, la précision des informations a été améliorée. Les résultats obtenus en 2019 diffèrent de ceux de 2016 avec des vents en règle générale légèrement inférieurs aux derniers relevés. Les zones ayant un potentiel pour accueillir des éoliennes restent cependant quasiment inchangées. 

L’outil propose différentes hauteurs pour les vents et recouvre la Suisse avec des zones de 100 m sur 100 m. Sur le site www.atlasdesvents.ch, trois cartes sont visibles côte à côte, l’une montrant la vitesse des vents, une autre les zones avec un potentiel éolien intéressant, et la dernière montrant les zones dans lesquelles d’autres intérêts de la Confédération sont présents. Cet outil permet également de visualiser des informations additionnelles simultanément sur ces trois cartes afin d’obtenir une vue d’ensemble. 

Fabien Lüthi, spécialiste en communication, Office fédéral de l’énergie

Communiqué de presse de l’OFEN

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne 1 Vote(s), Durchschnitt: 5,00
Loading...