?

Durant six jours chaque année, la plaine de l’Asse, à Nyon, se mue en une véritable ville éphémère habitée de quelque 50 000 festivaliers tous les jours. Pour satisfaire 300 000 festivaliers, que ce soit pour le plaisir des oreilles comme des yeux ou pour satisfaire les papilles, le Paléo Festival Nyon a consommé en 2017 environ 250 MWh d’électricité (consommation du bureau permanent comprise). Pour limiter son impact environnemental en matière de consommation électrique, le Festival travaille autour de deux axes: les énergies renouvelables et les économies d’énergie.

Depuis sa création en 1976, le Paléo a toujours œuvré pour la protection de l’environnement. Il est aujourd’hui pleinement conscient de sa responsabilité et applique une politique environnementale exigeante et innovante. Parmi les mesures mises en œuvre, le Festival consomme à l’année de l’électricité verte? «Via d’ici»?, entièrement renouvelable et locale, dans le cadre d’une collaboration avec Romande Energie et les Services industriels de Nyon.

Paradoxalement, ce ne sont pas les concerts qui sont les plus gourmands en énergie sur notre site. Le progrès technologique (éclairages scéniques à basse consommation) et notre politique active en matière d’économies d’énergie ont permis de maintenir la part des spectacles dans la consommation énergétique à un bas niveau, malgré une multiplication remarquable des effets installés par nos artistes.

D’importants efforts ont été accomplis dans la mise en lumières du Festival, en particulier en installant des ampoules économiques (LED et fluocompact) sur l’entier du site sans renoncer à la poésie des éclairages.

 

C’est du côté de la restauration qu’il faut se tourner pour identifier nos plus grands consommateurs électriques, aux premiers rangs desquels le chaud et le froid. Pour éviter tout gaspillage, nous sommes attentifs à la qualité des appareils qui sont installés sur notre site, en particulier les frigos. Nous procédons à un suivi serré de la consommation par zone afin d’identifier rapidement toute dérive.

L’économie d’énergie passe aussi par la simplification des raccordements et la pose de minuteries, d’horloges et autres interrupteurs sur l’ensemble du site. A l’aide d’un simple bouton, un tenancier de stand peut désormais éteindre intégralement son espace sans rien oublier.

Plus largement, le Paléo travaille main dans la main avec ses très nombreux partenaires et fournisseurs pour les associer à sa politique environnementale et en amplifier ainsi l’impact.

Michèle Müller, Responsable Service de Presse Paléo Festival Nyon

Paléo Festival Nyon 17-22 juillet 2018

Image: Paléo Festival Nyon, Pierre Descombes (titre), Jacques Rattaz, Marc Amiguet

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...
2 Antworten
  1. Markus Saurer
    Markus Saurer says:

    Sorry, das ist eine reine Schaumschlägerei. Das Paléo verbraucht in wenigen Tagen den Strom von rund 50 Haushalten. Wenn das Festival „Grünstrom“ verbraucht – egal, ob der lokal oder europäisch produziert wird -, dann steht dieser nicht mehr für andere Nutzer zur Verfügung. Diese müssen dann also auf Fossil- oder Nuklearstrom ausweichen. Es spielt überhaupt keine Rolle, was aus den Paléo-Steckdosen kommt (in Tat und Wahrheit ist es sowieso einfach ein Mix), solange im europäischen Netzverbund nicht nur Grünstrom, sondern auch noch Fossil- und Nuklearstrom zirkuliert, stellt das Paléo einfach eine zusätzliche Umweltbelastung dar. Ich bin nicht gegen diese Belastung, denn das Paléo ist ein tolles Festival mit einem enormen gesellschaftlichen und wirtschaftlichen Nutzen – es ist ja auch der Zweck des Energieverbrauchs, solchen Nutzen zu generieren.

    Aber es ist nicht nötig, sondern verwerflich, den Leuten solchen Mist wie hier aufzutischen. Energeia und das ganze BFE sollten sich schämen!

    • Franz Hostettler
      Franz Hostettler says:

      Absolut treffend formuliert, ist der Strom einmal im Netz kann er nicht mehr in sauberen und dreckigen Strom aufgeteilt werden. Alle anderslautenden Behauptungen sind unehrlich und dienen der Propaganda der total verkorksten Energiewende.

Kommentare sind deaktiviert.