?

Hochparterre, en partenariat avec SuisseEnergie, lance une série de cahiers thématiques nommée « Solaris » et dédiée à l’architecture solaire. L’objectif de ce partenariat : établir une passerelle entre les mondes encore généralement séparés de l’énergie solaire et de l’architecture.

Le premier numéro « Solaris #01 » est consacré à la maison solaire appelée… Solaris, justement ! Hasard qui a bien fait les choses. Habillée d’une enveloppe 100% solaire qu’on devine à peine, cette construction des rives du lac de Zürich produit elle-même une partie de son électricité, mais est également une architecture d’exception.

A la parution de chaque cahier Solaris est prévu un événement lié à la thématique. C’est une centaine de personnes qui était présente le 15 janvier dernier pour le lancement : une visite guidée de la maison Solaris suivie de présentations et d’un podium de discussion à la Rote Fabrik juste en face. L’intérêt pour l’intégration du solaire dans l’architecture est bien là, l’engouement commence à se ressentir, même s’il reste encore de nombreuses questions auxquelles les experts ont essayé de répondre.

Après une introduction d’Axel Simon (rédacteur Hochparterre) et de Patrick Kutschera (chef de service SuisseEnergie), Adrian Berger (Huggenbergerfries architectes) a présenté la maison Solaris, les objectifs et contraintes du projet, alors que Stephan Wittkopf (Haute école de Lucerne) a fait l’état des lieux des différentes techniques permettant l’intégration du solaire de manière esthétique dans l’architecture. Un podium de discussion a permis de débattre de cette thématique dans une ambiance ouverte et intéressée.

Le cahier thématique „Solaris“ est disponible en français, allemand et Italien.

Joëlle Fahrni, section Energies renouvelables

 

 

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...