Groupe-E

Un nouveau règlement pour une meilleure gestion des débits


Le Doubs forme une frontière naturelle entre la Suisse et la France le long des cantons de Neuchâtel et du Jura. Il connaît depuis plusieurs années une situation écologique délicate. La production hydroélectrique sur le cours d’eau crée notamment des différences de débits importantes dans le lit de la rivière, ayant des incidences sur la faune aquatique. Pour améliorer cette situation au niveau de la gestion des débits, un nouveau Règlement d’eau concernant la gestion des trois aménagements exploitant la force hydraulique sur le Doubs, est en cours de finalisation. Il doit permettre de minimiser l’impact de l’exploitation des aménagements hydroélectriques sur la faune et la flore indigène.La santé du Doubs franco-suisse préoccupe les autorités fédérales et cantonales, la France, les pêcheurs, de nombreuses ONG, les exploitants des centrales hydroélectriques et bien sûr ses riverains. La situation s’est détériorée au début des années 2000 du fait de l’état sanitaire du Doubs. En plus des maladies, la mortalité piscicole suite à des éclusées a été parfois importante comme par exemple en 2014 avec la disparition de la majeure partie des alevins en raison d’un manque d’eau dans la rivière.

Retrouvez la suite de cet article dans notre magazine
(energeia, No 4/2015)