Une nouvelle centrale nucléaire pour 2023, des compteurs intelligents dans tous les foyers à horizon 2020, un marché de capacité introduit pour le mois prochain, le combat contre la précarité énergétique ? Non, nous ne parlons pas ici d’une nouvelle orientation de la Stratégie énergétique 2050 mais bien des éléments de la politique énergétique anglaise.

Le séminaire ”implementing the energy future in a challenging political context – dealing with energy policy challenges in the UK and Switzerland”, organisé conjointement par l’Ambassade de Suisse au Royaume-Uni et le prestigieux institut anglais des relations internationales, le Chatham House, a été une occasion unique d’apprendre et de confronter, dans un débat ouvert, nos politiques énergétiques respectives qui découlent de deux environnements socioéconomiques très divergents. Les panels ont rassemblé les leaders nationaux sur des sujets aussi divers que la géopolitique des marchés énergétiques, les programmes de recherche et les défis des investissements dans les réseaux électriques. En marge de l’évènement, le directeur Walter Steinmann a également pu s’entretenir bilatéralement avec son homologue anglaise, la Baronesse Verma du département de l’énergie et du changement climatique (DECC).

Guillaume Cassaigneau, section Affaires internationales OFEN

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...