?

Au zoo de Zurich, le visiteur attentif verra des éléphants et des roussettes, mais il pourra observer aussi la stratégie de développement durable appliquée par l’établissement.

Placide, un chameau se dirige vers la mangeoire, indifférent aux panneaux solaires qui jalonnent sa route. Ceux-ci illustrent la volonté du zoo, depuis plus de 25 ans, de préférer les énergies renouvelables. «Tout le monde croit que l’alimentation des animaux coûte cher, mais nous dépensons ­davantage pour l’eau et l’énergie», déclare le directeur, Alex Rübel. En 2015, les coûts de chauffage et d’électricité ont atteint 1,5 million de francs. C’est pourquoi le zoo de Zurich investit systématiquement dans une optique durable, afin de gagner en efficacité et en exemplarité. (bra)

Retrouvez la suite de cet article dans notre magazine ENERGEIA,
No 4/2016. 

Image: Zoo Zürich, Martin Bauert

 

1 Stern2 Sterne3 Sterne4 Sterne5 Sterne Noch keine Bewertungen
Loading...
0 Antworten

Hinterlassen Sie einen Kommentar

Wollen Sie an der Diskussion teilnehmen?
Wir freuen uns über Ihren Beitrag!

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahren Sie mehr darüber, wie Ihre Kommentardaten verarbeitet werden .