A plein gaz vers le tri des biodéchets


Avec le soutien du programme SuisseEnergie, l’association Biomasse Suisse poursuit son action en faveur de la valorisation énergétique des biodéchets. Jeudi dernier à Neuchâtel, plus d’une cinquantaine de responsables de communes, de cantons ainsi que de représentants de l’économie privée et d’exploitants d’installations de biogaz, sont venus discuter du traitement adéquat de la part des déchets ménagers pouvant être compostés (fraction fermentescible). Rappelons que 1,8 million de tonnes de déchets organiques finissent encore dans la poubelle et que leur valorisation énergétique pourrait permettre une production d’électricité d’origine renouvelable équivalant à la consommation annuelle de près de 63’000 ménages.

Après la tenue d’un forum national le 28 avril 2015 à Soleure et la publication d’une brochure intitulée „Quand les pelures d’oignons donnent plein gaz“, l’association Biomasse Suisse poursuit son action en faveur du tri des biodéchets en Suisse romande. Les déchets compostables sont encore trop nombreux à être incinérés au lieu d’être valorisés et transformés en biogaz. Premier constat: il est difficile de concilier quantité et qualité, comme l’illustre l’exemple du canton de Vaud. Alors que ce canton a vu avec satisfaction son taux de recyclage des déchets verts augmenter très fortement ces dernières années, il est par contre confronté à une détérioration de la qualité des intrants, en raison notamment d’une présence accrue de plastique. Or si le digestat ne peut plus être valorisé comme engrais en fin de chaîne, ce qui pourrait être la conséquence d’une concentration trop élevée en plastique, un des atouts majeurs de la méthanisation des biodéchets disparaîtrait.

Deuxième constat: il n’existe pas de panacée. Celle-ci dépend notamment de paramètres liés à l’aménagement du territoire. Les intervenants se sont en outre accordés à dire que la clé passe par des solutions logistiques associées à des mesures de sensibilisation, voire, dans un deuxième temps, de répression. Il convient également de prendre en compte les désagréments possibles (odeurs, sanitaires…) et de trouver localement des solutions adéquates, en partenariat avec la population concernée. Vainqueur du Green Award 2015 pour sa gestion exemplaire des biodéchets, la commune de Morges et son représentant Eric Hostettler ont fait profiter l’assistance d’une note positive. Les défis sont nombreux mais des solutions concrètes existent. La journée fut instructive et constructive. Le biogaz issu de la méthanisation des déchets verts est un agent énergétique d’avenir.

Matthieu Buchs, section Energies renouvelables OFEN