Bioénergie, l’atout diversité


L’énergie issue de la biomasse est très prometteuse de par ses multiples facettes. La réalisation de son potentiel est toutefois rendue difficile dans les conditions cadres actuelles du marché de l’énergie. Espoir à l’évocation des innovations techniques récentes et inquiétude face à la difficulté de réaliser de nouvelles installations ont ainsi tour à tour animé les participants au 4e Forum Bioénergie qui s’est déroulé mercredi 23 juin dernier à Soleure.

Pour la quatrième année consécutive, Biomasse Suisse conviait avec le soutien de SuisseEnergie une centaine de spécialistes, de représentants de l’administration fédérale, cantonale et communale, ou encore de politiciens à venir débattre du potentiel et des défis actuels de la valorisation énergétique de la biomasse en Suisse. En ouverture de la manifestation, le conseiller national et membre de la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie (CEATE) Beat Jans a résolument plaidé en faveur d’un accroissement des investissements dans le secteur des énergies renouvelables et d’une amélioration des conditions cadres.

La journée fut également l’occasion de présenter deux récents projets innovants dont la réalisation a été soutenue par l’Office fédéral de l’énergie. La centrale hybride d’Aarmatt, près de Soleure, permet de faire converger les réseaux hydraulique, électrique, gazier et de chauffage à distance en mettant en oeuvre la technologie appelée Power-to-Gas. La centrale électrique virtuelle de FlecoPower relie quant à elle plus d’une soixantaine de petites unités de production d’électricité (biogaz, éoliennes, photovoltaïques et hydroélectriques) par le biais des technologies de communication moderne. Ce regroupement donne lieu à davantage de flexibilité dans la production électrique et permet ainsi de répondre aux besoins fluctuants du marché. Deux podiums de discussion aux interventions animées et parfois controversées sont encore venus agrémenter une journée bien remplie et fort ensoleillée, tout au bénéfice de la production de courant vert.

Matthieu Buchs, section Energies renouvelables