Finale DÉFI VÉLO – 5ème édition du rallye urbain


Aujourd’hui, le 15 juin 2016, plus de 400 jeunes de la Suisse romande et du canton Bâle-Ville participent à une course d’orientation à travers la ville de Lausanne – non, pas à pied, mais à vélo. 200 classes se sont qualifiées durant l’année scolaire 2015/2016 pour la finale et envoient leurs délégations à Lausanne. Le but : obtenir les plus de points possible pour remporter le trophée DÉFI VÉLO 2016 – à base de pièces de vélo recyclées – et un des prix attractifs, comme un camp de vélo aux Grisons pour la classe entière.

Mais il ne s’agit pas uniquement d’établir une compétition cyclo-ludique entre les établissements scolaires du secondaire II, mais en ce faisant, de motiver les adolescents à se mettre en selle plus souvent, à se sentir à l’aise sur leur vélo et à rouler tout en sécurité. L’apprentissage est orienté vers la pratique. Durant les qualifications les classes participantes collectionnent des points suivant un programme de trois heures avec cinq postes qui concernent le vélo : exercices d’agilité, mécanique ou aussi circuler correctement dans un rond-point figurent parmi ces tâches. Des vélos et casques sont mis à disposition par Pro Vélo et le programme est supervisé par des moniteurs et monitrices spécialisés.

Ce plaisir de pédaler, l’équipe Défi Vélo le transmet depuis cinq ans : ayant ces débuts à Lausanne, le projet à succès c’est répandu dans les cantons de Genève, Fribourg, Neuchâtel, Jura, et Valais, et s’installe aussi en Suisse Allemande. Dans le canton de Bâle-Ville depuis cette année, le défi sera aussi lancé à Zurich avec le début de l’année scolaire 2016/2017, puis à Berne et St. Gall en 2017. La réussite de Défi Vélo est aussi visible par le nombre d’inscriptions croissant. En 2016, plus de 5’000 jeunes ont pris part au programme.

Le vélo est un moyen de transport rapide, écologique et bon pour la santé et Défi Vélo lui apporte les éléments de compétition, d’esprit d’équipe et de « fun ».  De plus, l’action a un effet positif : 54% des participants sont motivés à prendre le vélo plus souvent et 63% se sentent plus sûr dans le trafic. Ce projet est soutenu par le Bureau de coordination pour la mobilité durable COMO.

Marilou Jobin, Stagiaire universitaire Mobilité

Source d’image: Défi Vélo